Sélectionner une page
Cliquer sur les vignettes pour les agrandir et obtenir des renseignements complémentaires sur chaque collage.

Collages

Mes collages naissent d’images prélevées dans des magazines ; extraites de leur système de références, sans ancrage, elles deviennent des formes vierges susceptibles d’intégrer de nouvelles histoires et de permettre l’irruption de la poésie, le déclenchement d’un nouvel environnement narratif… Une myrtille peut devenir planète, missile ou œuf, selon le regard que l’on posera sur elle et les éléments qui l’entoureront. Afin de renforcer l’illusion d’un monde parallèle mais potentiellement réel, mes découpages sont minutieux, et ne laissent que rarement apparaître les traces d’assemblage des différentes pièces du collage. L’aisance à se glisser dans l’histoire que j’invente à partir de ces formes existantes me semble liée à l’invisibilité de ses coutures.

Je m’attache à insérer dans mes histoires une tension qui excède le cadre non pas physique, (le cadrage étant toujours très net), mais temporel et narratif de l’image que l’on a sous les yeux. Elles ont le plus souvent une tonalité ambiguë, où se mêlent sérénité et menace, douceur et danger.

À l’exception du scan de la composition définitive, qui me permettra d’en varier formats et supports, mes collages sont entièrement composés à la main, de la découpe à l’éventuelle pigmentation de certains éléments, sans aucune intervention numérique.

L’histoire vient en collant, et je ne sais donc que rarement vers quoi tend une image que je suis en train de composer. Lorsqu’elle commence à se former, je la fais souvent dialoguer avec une chanson ; les titres des soixante premiers collages sont ainsi des références à des chansons qui font partie de mon univers musical. Si j’ai depuis renoncé à ce qui pouvait tourner au procédé, je continue à apporter un soin particulier aux titres de mes collages, comme d’une polysémie qui invite chacun à trouver sa propre histoire.

  • Distorsions #2 – Un papillon dans le ventre

  • Distorsions #1 – L’effet papillon

  • Signes #8 – Le vert paradis des amours enfantines

  • Signes #7 – Dans les vapeurs de Bombay

  • Signes #6 – Le temps du rêve

  • Signes #5 – La portée

  • Signes #4 – Loin de l’orage

  • Signes #3 – En attendant la relève

  • Signes #2 – L’embarras du choix

  • Signes #1 – Marcher vers l’heure bleue

  • Lost in translation #7 – The surveyors of variable geometries – Les arpenteurs des géométries variables

  • Lost in translation #6 – To faint in the nature – S’évanouir dans la nature

  • Lost in translation #5 – Don’t occupy of what one will say – Ne t’occupe pas du qu’en dira-t-on

  • Lost in translation #4 – My fist will be your nest – Mon poing sera ton nid

  • Lost in translation #3 – The arrow of Cupidon doesn’t affect the chameleon – La flèche de Cupidon n’atteint pas le caméléon

  • Lost in translation #2 – To be dropped in the big bath – Être lâché dans le grand bain

  • Lost in translation # 1 – To melt oneself into the set – Se fondre dans le décor

  • La danse des ombelles de nuit

  • Je pâlis à sa vue

  • Pique-niquer sous les étoiles

  • Dites-le moi du bout des lèvres

  • En haute mer, les allumeurs de réverbères

  • La fonte des glaces

  • Le coeur battant

  • Et tout là-bas il y a la mer

  • À la lueur du poisson-lune

  • La coquille, en un lent rebond

  • Tender is the night

  • Le sang chaud de l’iguane

  • De quelle couleur étaient vos yeux ?

  • Lentement s’approcher du totem

  • What’s in a bird

  • Tu l’auras ta superbe

  • Et nos armes seront l’amour et le courage

  • Je t’apprendrai le bruit des villes

  • Quand la relève arrivera

  • Je pense à vous, Perce-neige

  • J’irai voir tôt ou tard si les sirènes existent

  • J’ai brûlé ton jardin

  • Prends un petit poisson

  • Oh such a perfect day

  • Tu déferas le tien

  • N’est-ce pas merveilleux de se sentir piégé ? (cliquer sur la vignette pour avoir accès au diaporama de sa réalisation)

  • Vous tremperiez dans le thé des langues de chat

  • Nous autres les errants, les chercheurs d’or

  • Je voudrais toujours te plaire

  • Je me laisse défaire de tous mes oripeaux

  • Comme un jardin qu’on n’ouvre que la nuit

  • Dans un silence parfait

  • S’apercevoir flou dans le lointain

  • Qui chantent dans le vent glacé

  • Combien de roses à peine écloses

  • J’ai l’honneur de ne pas te demander

  • Fut-elle innocence ?

  • Non non ma fille, tu n’iras pas danser

  • Madame rêve

  • Une petite cantate

  • Des allumettes au fond de tes yeux

  • J’embrase mon terrier

  • Et peut-être au fin fond d’une mer verticale

  • Et les voilà partis vers d’autres aventures

  • Éviter les péages

  • Laisse le vent du soir décider

  • Dehors c’est le bonheur

  • Des armées insolites

  • Soyez ma muse

  • Et livrer le secret des banquises

  • Demain nous appartient

  • Étrange été

  • Les eaux de mars

  • Soda scream

  • Ici ou dans la blanche écume

  • Nous promettons d’être sages

  • Le silence immobile

  • Ces chiens de mer

  • Des visages et des figures

  • Light my fire

  • Comme les cordes d’un violon

  • Mobilis in mobile

  • Une fille qui tangue

  • Sur la plage abandonnée

  • La nuit promet d’être belle

  • D’heure en heure, l’apiculteur

  • S’évader troubler la ronde

  • Gargouilles émues

  • Chère indolente

  • Un grain de sel dans tes cheveux